Accueil

Expédition Kashgar - Episode 4 - L'or bleu à l'heure bio

Le difficile partage de l'eau
D'Adana à Istanbul
Durée : 26 minutes

Plus d'infos


1,79 EUR

Ajouter au caddie



Toujours en Turquie, nos deux frères continuent leur "coton-side story" au fil de l’eau virtuelle.

Dans une usine à côté d’Adana des responsables du marketing leur présentent leur ligne de production de coton bio. Si la fibre bio préserve l’environnement en étant cultivée sans produits phytosanitaires, ramenée au kilo produit, elle nécessite plus d’eau pour sa croissance…

Est-il raisonnable de penser pouvoir produire sans empreinte sur l’environnement ? Et au lieu de chercher à améliorer uniquement les modes de production, n’est-ce pas aussi à notre mode de consommation qu’il faut davantage réfléchir ?

Un peu plus loin dans la région de Konya, ils se lient d’amitié avec des paysans. Souvent montré du doigt, l’agriculteur doit faire face tant bien que mal à des enjeux contradictoires.

Préserver l’environnement d’une part et être le plus productif possible pour rentabiliser son investissement et faire face à la concurrence mondiale. Cette situation délicate peut le pousser inconsciemment à mettre en péril son outil de travail, la terre.

A Istanbul, ville pont entre l’Orient et l’Occident, le secrétaire général du 5ième Forum Mondial de l’Eau explique que pour vivre en paix, les pays doivent penser le partage de l’eau non plus en terme de mètre cube par seconde mais en terme de partage des usages de l’eau.

Votre caddie

Votre panier est vide


Powered by Onweb.fr